Le confort thermique au sein de votre logement dépend en fonction de nombreux facteurs. D’après les idées reçues, les déperditions de chaleur se font par et autour des fenêtres. Vos fenêtres sont vieillissantes et vous sentez l’inconfort sur leur contour ? Cela prouve qu’il est grand temps de les remplacer par des vitrages plus performants. Pour bien choisir son vitrage, voici des conseils de pro.

Choisissez des fenêtres épaisses pour les façades peu ensoleillées

Parmi tous les vitrages existants, le triple vitrage est très connu comme le plus performant pour l’isolation contre le froid. Ce type de vitrage est composé principalement de trois épaisseurs de verre et de deux lames d’air. Grâce à ces compositions, le triple vitrage est capable de freiner efficacement les pertes de chaleur tout en évitant les surconsommations d’énergie pour le chauffage.

Les conseils d'un expert pour bien choisir son vitrage

Par ailleurs, le triple vitrage réduit les apports solaires qui composent un chauffage gratuit. Il est donc crucial de les installer sur la façade nord, car elle est moins exposée au rayonnement solaire. En outre, le double vitrage est recommandé pour les façades plus exposées au sud et principalement à l’ouest. Pour éviter les pertes de chaleur tout en favorisant une entrée de rayons solaires dans la maison, le double vitrage renforcé sera plus adéquat.

Les vitrages anti-effractions dans les zones à risque

Pour les fenêtres donnant sur rue ou installées au rez-de-chaussée ou bien pour les grandes baies vitrées, les vitrages anti effraction en verre feuilleté est conseillé. Ces doubles vitrages sont équipés de films en PVB ou Polybutyral vinylique leur permettant d’être assez résistant contre les impacts. Qui plus est, les vitrages anti effraction sont difficilement cassables et n’est certainement pas dangereux en cas de casse. Pour cause, les bris de verre restent collés aux intercalaires en PVB.

Changement des vitrages pour réduire votre facture de chauffage

Eh oui, le remplacement de vitrages anciens par des vitrages à isolation renforcée permet de réduire efficacement votre facture de chauffage jusqu’à 10 %. Ainsi, il vous est possible de réaliser d’importantes économies en changeant vos vitrages.

Les critères pour bien choisir ses vitrages

Pour bien choisir ses vitrages, il est important de prendre en compte de certains critères. Il s’agit des performances thermiques et acoustiques. Pour réduire les bruits venant de l’extérieur dans les endroits de fort passage, opter pour une bonne isolation phonique de vos fenêtres s’avère une excellente solution. Pour cela, vous aurez la possibilité de choisir entre le double vitrage asymétrique doté de deux verres ayant différentes épaisseurs et le double vitrage feuilleté. Notamment pour ses intercalaires en PVB, le double vitrage garanti non seulement la fonction de protection contre les effractions, mais également l’isolation acoustique.

En ce qui concerne la performance thermique, celle-ci se mesure par le coefficient de transmission thermique, noté Uw pour la fenêtre entière ou Ug pour le vitrage uniquement. Si ce coefficient paraît bas, alors, l’isolation thermique du vitrage sera meilleure. Lors de l’achat de vos futures fenêtres, il est important de vérifier cet indicateur. Pour garantir une bonne isolation thermique, il faut choisir une valeur Uw de 1,3 W/m², en dessous de cette valeur, sachez que le vitrage ne sera sûrement pas suffisant.

Quel crédit d’impôt pour l’installation d’un double ou triple vitrage ?

Il faut souligner que l’installation des fenêtres isolantes représente un investissement important. En effet, le prix d’achat peut diminuer grâce à des aides régionales et aussi au crédit d’impôt de 15 %. La loi de Finances 2018 autorise la sortie du dispositif pour les fenêtres et les chaudières fioul les plus performantes avec une première période de réduction de 15 %. De ce fait, les dépenses du 1er janvier 2018 jusqu’au 30 juin 2018 peuvent bénéficier du CITE avec un taux réduit de 15 %. Celles qui sont réglées après le 30 juin 2018 ne seront plus éligibles au CITE. Retenez bien, le taux de 15 % ne s’appliquera que pour le remplacement d’un simple vitrage.